Accueil

 Jaujac    

 Réseau Art Nature

Candidater

Artephemere Youtube

Artephemere Dailymotion

Archives

Presse

Installations

Contacts

Jaujac, Village de caratère  / Maison du Parc Naturel  Régional des Monts d’Ardèche   / Volcan de Jaujac

Sentier Art et Nature / Sur mon chemin un artiste passe…  

2002 :   Martine Diersé - Marie Goussé - Anne Mangeot - Yves Méjean - Eduardo Poncé

2003 :   Evelyne Boinot - François Fréchet - Made - Bernard Martin - Régine Raphoz - Jean-Marc Voillot

2004 :   Françoise Coutant - J-R. Foraison et S. Hocdet - Cornelia Konrads - Violaine Laveaux - Brigitte Sillard - Nathalie Visini

2005 :   Carlotta Brunetti - Bob Budd - Bruno Nury - Bonggi Park - Roger Rigorth

2006 :   Mark Kramer - Joël Thépault - Pascale Planche - Anne Wendling - Neva et Jacky Gotthilf

2007 :   Aussage Dominique - Bob Budd - Martine Lafon  - Lelong François - Yorga

2008 :   Jarek Lustych - Myriam Du Manoir - Thierry et Valérie Teneul - Maria Tupay Duque - Femke van Dam

2009 :    Dominique Falda - Pierre Laurent - Katerine Louineau - Kasia Ozga - Marie-France Vassel

2010 :     Arno Arts - Séverine Grenda  -  Pedro Marzorati  -  Thierry Montoy  - Giuliano Osvaldo  - Xavier Ott -

2011 :    Gaëlle Villedary plasticienne et David Monjou photographe, Luciano Di Rosa, Yiu Wah Leung

2012 :     Michaël Relave - Philippe Vaz Coatelant

Sentier 2002 Diaporama 2002 / Sentier 2003 Diaporama 2003  / Sentier 2004 Diaporama 2004 / Sentier 2005 Diaporama 2005 /
Sentier 2006 Diaporama 2006  / Sentier 2007 Diaporama 2007  / Sentier 2008 Diaporama 2008 /
Contacts Artistes

Découvrir les nouveaux sentiers artistiques en Ardèche :

Le partage des eaux, Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

L'art dans l'échamp, Commune de Saint-Julien en Saint-Alban, Ardèche

Le Sentier des Lauzes, Saint Melany, Ardèche

 

Entouré des serres cévenols, niché entre le plus jeune volcan d’Ardèche et de longues coulées basaltiques, Jaujac a du caractère. Son paysage est une page où chacun peut lire l’histoire de cette terre d’exception et de ses habitants. Depuis longtemps des hommes et des femmes savent vivre ici.

 

Partez sur les sentiers, tout près du village ils vous conduiront au pic de la Denne, à Courcoussat ou au col de Millet. Les Helviens, ancien peuple de ces terres, les ont ébauchés dans le paysage : première trace. Le paysan cévenol, du moyen âge jusqu’au 19ème siècle, les a empierrés, caladés, ces chemins étaient le lien entre le village et les châtaigneraies, les faysses, les hameaux ou les vallées voisines. Demain, en marchant, vous leurs redonnerez vie et sens...

 

De longues randonnées vous entraînent vers les hameaux, nombreux, plus de 30, ils portent des noms enchanteurs : Senentilles, les Amareyres, le Monteil, la Vigne, Fougeyrolles, Vallat de Pereyres...Ces grappes de maisons enchevêtrées et les faysses à l'assaut des pentes sont les restes d'une agriculture particulière et, depuis toujours, respectueuse de la nature. Les châtaigneraies, les vergers luttent vaillamment contre le maquis de chênes verts et de genêts ou la pinède. Sous vos pas c'est le serpolet qui embaume et à votre oreille c'est la cigale qui craquette.

 

           

En passant par le  Chastelas, vous foulerez  les pierres qui évoquent la mémoire de Jaujac. Le nom de Jaujac viendrait d’un certain Gaudiacus, qui à l’époque des invasions romaines, trouva la vallée belle et s’installa. Pourquoi pas ? Au 12ème siècle une famille un peu riche vint, prit le nom du lieu. Les "de Jaujac" firent construire un donjon dont il ne reste qu'un pan de mur au sommet du quartier.

 

En savoir plus : rendez-vous à la bibliothèque et consultez avec circonspection l'ouvrage du Docteur Francus,  intitulé : " Notice historique sur l'ancienne paroisse de Jaujac " 1897.

 

Les marches douces des ruelles vous hissent jusqu'au plus bel observatoire. Au plus haut l'imagination vous transporte des traces d'une ancienne éruption volcanique aux rumeurs de l'histoire. Autour de vous les pierres sont taillées et bien ajustées, d'ailleurs, écoutez, il n'est pas rare d'entendre la musique du tailleur de pierres. . Pour être juste, c’est plutôt la bétonnière que l’on entend, de nouvelles et nombreuses maisons sont construites et aucune en pierres…

          

                                 

La Coupe de Jaujac :

Il est le dernier éteint en Vivarais. Volcan de type strombolien à laves visqueuses, situé au sud de Jaujac, c'est le plus jeune, le plus parfait et le plus méridional des volcans de la Cévenne Ardéchoise. Jeune de 12000 ans, il se dresse au milieu d'un bassin houiller aux collines arrondies. Sa circonférence est d'environ 1 km. C'est un cône aux contours délicats, égueulé vers Jaujac. De cette entaille une coulée de lave s'est échappée et a rempli la vallée du Lignon sur 3,5 km. Ses flancs sont couverts de châtaigniers, au sommet, des pins lui font une couronne. A sa base surgit une source d'eau ferrugineuse et carbo-gazeuse. La coulée, dégagée par l'action d'érosion des eaux du Lignon, a créé des paysages d'une grande originalité, des cirques spectaculaires qui sont cependant peu connus, presque confidentiels. Ce site est d'ailleurs classé en Z.N.I.E.F.F. (zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique), en fonction justement de son intérêt écologique, témoignage du volcanisme tout a fait remarquable.

 

Bombe volcanique

Cheminant, vous croiserez aussi les châteaux médiévaux et maisons fortes : quelle abondance ! Assurément la beauté de cette vallée du Lignon a motivé la venue au 13ème siècle d'une noblesse nombreuse et modeste. De cette époque nous reste le Château Castrevieille implanté au beau milieu de ce qui fut de belles terres labourables. C'est une propriété communale très animée, au centre du village. Ces vieux murs abritent l'école où 120 enfants sont scolarisés, des gîtes de prestige, une salle d'exposition, le foyer des jeunes, des salles pour les associations.... Le château de Laulagnet abrité au pied du volcan face à la vallée du Salindre, celui encore du Bruget, à mi-pente en amont de Jaujac. Ce dernier, daté du 15ème siècle est inscrit au catalogue des monuments historiques. Enfin, le Château de Rochemure et son domaine, siège du Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche.

            

Castrevieille                                                                              Rochemure                                     Bruget

 

 

 

Déjà en 1629, selon le compoix, Jaujac était un chef-lieu très citadin d’environ 1000 habitants occupant 237 maisons, aujourd’hui 1081 habitants occupent plus de 900 logements. Dans les ruelles se côtoyaient des hommes et des femmes  aux professions des plus variées : marchand, charpentier, maçon, tisserand, cordonnier, docteur, couturier, notaire, nobles et paysans…. Ils avaient pour nom, Michel Sautel dit Trapète, Jean Ayzac dit Tartas, Timothée Chaballier dit Trempelane, Estienne Combe dit Combette…

Cela n’a guère changé, sauf quelques retraités et fonctionnaires en plus. D’ailleurs mardi ou vendredi, jours de marché, si vous tendez bien l’oreille vous entendrez sûrement l’un de ces sobriquets.

Le marché s’installe sur La Place du champ de Mars, ombragée de platanes, lieu privilégié des enfants et des joueurs de boules.

 

Fête votive du 15 août

Bals Course aux ânes

 

 

Au 19ème  la soie occupa tout le monde. Devant chaque maison des mûriers furent plantés pour nourrir le magnan.  Chaque femme éduquait son once de vers à soie, et avant que le magnan ne se transforme en papillon il fallait décoconner ; industrieuse époque où sur les terrasses "des jeunes filles aux dents blanches filaient de l'or" Michelet. Les eaux pures et acides du Lignon, du bois en quantité, une main d'œuvre abondante et docile, quelques propriétaires aisés et les conditions étaient réunies pour que surgissent de terre ces grandes bâtisses rectangulaires en amont du village : les moulinages. Ces usines employaient surtout des jeunes femmes et des enfants dont les doigts agiles renouaient les fils de soie.

     

La Fabrique à Jaujac, ancien moulinage des fils de soie. Les écheveaux et bobines vendus en écru partaient dans le Nord, à Lyon le plus souvent, pour la teinture et le tissage.

Seriez-vous surpris ? Jaujac n'a jamais été à l'écart du monde. Tout est passé : les disettes, la peste, les pillards, la guerre de 100 ans, les guerres civiles entre catholiques et protestants, la révolution, les mauvaises récoltes, les guerres modernes, l'exode rural, le chômage. Et pourtant ce village a gardé son âme et ne se souvient que des jours heureux. A quoi ça tient, seul un Jaujacquois, ou une Jaujacquoise suivant votre inclination, pourrait vous le dire. Alors sans plus attendre venez à leur rencontre, suivez les sur les sentiers, les calades et vous comprendrez pourquoi ceux qui vivent là ne veulent plus en partir.

  Domaine de Rochemure / Rivière : Le Lignon

artephemere@orange.fr

Accueil

Jaujac

Réseau Art Nature

Arts Plastiques

 

 

Archives

Installations

Compilation

Contacts